Outils pour utilisateurs

Outils du site


brantille

La Coopérative la Suite du Monde met à disposition 5 hectares de “terres communes”, à deux pas de Toulouse.

Nous y avons créé la Commune Imaginée de la Brantille.

Un espace de liberté s'ouvre à nous pour créer plus de solidarité. Un interstice commun entre Toulouse et le Tarn. Nous souhaitons que ces terres deviennent communes et nourricières, qu'y fleurisse le vivant, afin de tisser du lien en ce lieu vivant et d'y partager de la joie. Planter vergers, semer maraîchage, pailler cela d'entraide, le rêver riche de cabanes et de haies. Apprendre et faire. Démarrer un archipel d'alternatives. Y multiplier les communs. Y cheminer vers la Commune !

Le terrain apporté par la coopérative de la Suite du Monde fait 6 hectares, libres d'activité agricole dont 5 ha vierges d'un seul tenant, un ruisseau, un petit pont à rénover, un étang, un puits, une petite pompe. Deux petites parcelles abritées du vent. Un cabanon en cours de construction.

Il est accessible à 15 minutes en train du centre ville de Toulouse, via la gare de Gragnague, sur la ligne d'Albi. Rapidement accessible en bus ou véhicule personnel. Il empiète sur 2 communes : Garidech et Gragnague. Nous travaillons pour l’instant plutôt côté Garidech.

Il est séparé par le ruisseau de la Brante, qui se déverse dans le Girou tout près. Une partie a été exploitée en conventionnel, l’autre laissée en pâturage.

La particularité ? Des gens du cirque traditionnel ont pris quartiers sur leurs parcelles. Une cohabitation qui nous enrichira mutuellement. Le réseau humain du voisinage est en construction depuis plusieurs années. Des jardiniers et permaculteurs du coin qui pourront nous partager leurs savoirs et expériences. Des habitants bienveillants à inviter nous rejoindre. Des bricoleurs en manque d'espace et de partenaires. Des joyeux festifs pour assaisonner nos futurs salades et apéro, si et quand on y fera guinguette…

Plusieurs espaces ont commencé à se dessiner. Un premier où toutes les expérimentations sont possibles dès lors qu’il y a au moins 2 référents. Le second est un espace où tout se décide en commun. Un troisième dédié au plantes aromatiques et médicinales. Une quatrième où il s’agit de laisser se développer la forêt en l’accompagnant pour qu’elle devienne comestible en partie. Un cinquième dont la destination à accueillir un professionnel est envisageable. L’organisation se fait en collectif, autogestion, bénévolat.

Il n’y a pas d’espaces réservé pour un seul jardinier, mais plutôt pour des collaborations, des travaux pour créer des communs.

Le loyer est à partager entre les coopérateurs à la hauteur des moyens de chacun, tout comme les investissements matériels. Un montant de 2000€ annuel permet de couvrir environ 1700€ de loyer, et l'assurance.

Une convention d'occupation précaire a été signée en avril 2020 pour 5 ans. Il est prévu de transformer cette convention en un bail pérenne.

brantille.txt · Dernière modification: 2022/01/13 19:29 de lasuitedumonde